Vous êtes ici

Contexte d'apprentissages au Tchad

Dernière mise à jour : 6 mai 2020

Afin de mieux comprendre le contexte d'enseignement-apprentissage du français au Tchad et les objectifs de la plateforme IFprofs Tchad, nous vous invitons à cliquer ici !

 

1. Le contexte linguistique et éducatif du pays

 

Au Tchad, la Constitution du 10 avril 2018, en son titre 1, article 9, reconnaît l’arabe et le français comme langues co-officielles. On recense néanmoins plus d’une centaine de langues au Tchad. Le bilinguisme est entendu comme un effort de chacun pour maîtriser les deux langues et non l’une ou l’autre. L’usage de la langue française permet un ancrage du Tchad à l’ensemble Afrique centrale et à ses institutions régionales.

 

Le français et l'arabe littéraire sont enseignés à l'école en tant que langues secondes.

L’enseignement-apprentissage des deux langues officielles au Tchad est une problématique majeure, dans un pays ou le français et l’arabe ne sont ni langues premières, ni véhiculaires et ou le manque de maîtrise linguistique des élèves, étudiants, mais aussi des instituteurs, professeurs et formateurs est un frein très important au développement d’une éducation de qualité.

 

D'après le Ministère de l'Education et de la Promotion civique au Tchad, le taux d'analphabétisme chez les tchadiens de plus de 15 ans atteint les 78%.

 

Créé en 1985 à l’initiative du Ministère de la Coopération française pour répondre aux besoins dans l'enseignement-apprentissage du français, le CAVIFAT d’Abéché (Centre Audio-VIsuel pour le Fonctionnaire Arabophone Tchadien) est une structure reproduite sur le même modèle à N’Djaména l’année suivante.

Les centres sont restructurés en CALF (Centres d’Apprentissage de la Langue Française) en 1991 et implantés depuis à Abéché, Adré (2001), Moundou (2003), N’Djaména et Sarh (2002). C’est en mai 2006 que l’association des CALF est créée. Le Président de l’association est le Ministre tchadien de l’Éducation Nationale et de la Promotion Civique. Les CALF demeurent les établissements phares pour l'alphabétisation et le renforcement linguistique en français. Ils continuent d'accueillir principalement des adultes arabophones.

 

 

 2. Les objectifs de notre espace IFprofs

 

Au vu du contexte éducatif, linguistique et matériel du pays, nous souhaitons faire d'IFprofs Tchad une page de partage utile menant vers des ressources qui tenteront de répondre à différents besoins :   

 

  • Proposer des activités intéressantes et innovantes sans qu'elles n'exigent de grands moyens matériels ;

 

  • Créer une banque de ressources pour l'alphabétisation qui offre une diversité et une innovation dans les méthodes ;

 

  • Lancer une dynamique de réflexion sur les méthodes d'enseignement du français afin qu'elles intègrent les apports récents de la didactique du Français Langue Etrangère et Seconde, et se modernisent ;

 

  • Donner une voix et une place nouvelle à l'apprenant par la mise en valeur des jeux et d'autres pratiques de classe innovantes, favorisant l'expression orale et les dynamiques de classe ;

 

  • Porter une attention particulière à la contextualisation des ressources et à la mise en valeur de l'Afrique et du Tchad pour des cours de français plus proches de leurs apprenants et moins déconnectés des réalités locales ;

 

  • Encourager les enseignants à faire des recherches, à s'inspirer, à consacrer du temps à la création et au partage de contenus pédagogiques...